Vivre en autonomie, un rêve fou ?

Il y a un peu plus de deux ans, nous étions chez des amis et nous discutions sur le fait d’acheter un château pour l’un et un terrain au fond des bois pour l’autre. Et bien sûr le terrain au fond des bois, c’était l’idée de mon cher et tendre ;). Mr m’explique en rentrant chez nous son idée de terrain, pour vivre en autonomie, mais c’est vague, « vivre en autonomie ». Mais qu’est ce qu’il me raconte, il a bu quoi ? Donc je le laisse me présenter les pour et les contres sur sa façon de vivre en autonomie ! Quelques temps plus tard, avec beau papa nous discutions de notre projet un peu fou, et lui regardant pas de mal de vidéos Youtube, nous parle d’une famille qui a tout quitté pour vivre en camping car: pour ceux qui la connaissent, c’est « La Family Ross« . On va dire que grâce à cette famille, nous avons confirmé notre choix: « et pourquoi pas nous » !

Il fallait tout d’abord trouver un terrain à un prix raisonnable, à 1h/2h de route de notre maison pour pouvoir y passer quelques weekend, être assez éloigné des gens pour pouvoir vivre un peu seul au monde, et surtout entouré de forêt, pour être au calme ! Bon c’est vrai être au calme avec trois enfants c’est un peu difficile ;)). L’avantage de la forêt, c’est également le peu d’entretien nécessaire (pas de pelouse à tondre tous les weekend).

Alors nous avons recherché des terrains sur le bon coin, car il y en a, sous le nom de « terrain de loisir », mais ceux que nous trouvions étaient près d’une nationale donc un peu bruyant, ou ce n’était pas relié à l’eau courante. Pour ma part ce dernier point était important pour commencer une vie en autonomie car l’eau est importante pour vivre ! Certes, ce n’est pas de l’autonomie totale puisque nous dépendant du réseau d’eau, mais il faut démarrer peu à peu 😉

Et un jour nous avons trouvé notre petit coin de paradis, pour nous et nos enfants, nous sommes tombés sous le charme de notre « cabane au fond des bois », comme nous l’appelons depuis plus d’un an. Elle contient un compteur d’eau, le plus primordial pour ma part, mais pas d’électricité.

C’ est un terrain boisé d’un peu plus de 2000 m2 avec de beaux chênes, érables, etc. Il y a une partie du terrain où il y a des arbres fruitiers et une belle serre. Quand nous avons visité, il y a un an, je me suis vue dans cette serre préparant mes futures plantations et semis ;). Les anciens propriétaires avaient commencé à faire de la permaculture, et nous allons bien sûr continuer leur travail, (je vous ferai un autre article sur la permaculture, car c’est aussi un sujet très important !).

Revenons sur notre terrain: il y a aussi une belle mare, malheureusement nous ne pourrons jamais mettre de poissons car elle sèche lors des grosses chaleurs, comme cet été.  Mais c’est très sympa quand même de voire autant de vie, comme les grenouilles, libellules, oiseaux qui viennent s’abreuver autour de cette mare de 100m2.

Enfin cette fameuse cabane qui est faite en deux parties, une partie pour les enfants où ils ont leurs lits, jouets etc. que nous avons aménagé afin qu’ils soient le plus à l’aise possible.

Et l’autre partie qui est notre « coin », où il y a le poêle à bois, garde manger et notre coin couchage. Cette partie nous sert pour nous abriter lors du mauvais temps. Sinon nous avons un très grand préau, si nous pouvons dire comme cela, où nous passons principalement notre temps. Les anciens propriétaires avaient installé leur coin cuisine, avec leur gazinière, et comme nous avons aimé ce principe, nous en avons nous aussi installé une dans cette partie. Ce préau me fait penser un peu à Robinson Crusoe, lorsqu’il a dû se débrouiller lors de son naufrage pour survivre. Bon nous ce n’est pas pour survivre, mais apprendre à vivre un peu à la dure ! Mais depuis un an nous avons installé un peu de confort tout de même, comme je vous le dis plus haut ! Mr a installé un poêle à bois avec une partie « four » sur le dessus, indispensable pour y séjourner l’hiver !

Nous avons également installé un chauffe eau à gaz  pour pouvoir avoir de l’eau chaude et se doucher, et aussi rien que pour se laver les mains.

Il a aussi continué d’installer le circuit électrique existant. Mais comment ils font pour avoir de l’électricité, plus haut elle dit: « pas d’électricité » ? Les premiers temps nous avons commencé avec des lampes à pétrole pour s’éclairer. Mdr,  il a fallu trouver une autre solution, car on n’y voit rien ! C’est juste bien pour faire une ambiance chaleureuse ! Je ne sais pas comment nos grands parents faisaient pour voir quelque chose. En cherchant sur le net chéri nous avait trouvé des ampoules solaires, ça nous a changé la vie ;)), nous allons éviter de perdre nos yeux, lol. Après il s’est aperçu, en suivant le câble électrique, qu’il pouvait améliorer l’éclairage, et la lumière fut, en ajoutant notamment des panneaux solaires.

Voilà pourquoi nous l’appelons la « Cabane », car il faut l’avouer c’est un peu rudimentaire, mais pour nous c’est notre petit coin de paradis où nous profitons de nos enfants, se reconnecter avec la nature et surtout sans télé, console etc. Pour les enfants,  ils ont leur terrain de jeux avec une cabane en palette un peu en hauteur. Je me rappelle de leurs yeux qui pétillaient et de leurs sourires jusqu’aux oreilles,  quand nous avons visité le terrain, les enfants ont tout de suite kiffé leur nouvelle acquisition de « cette cabane » eux aussi, ils se sont tout de suite raconté leurs histoires …;). Bien sûr cette cabane avec plein de courants d’air leur sert juste de terrain de jeux, ils n’y  dorment pas !!!Depuis, nous leur avons même installé une tyrolienne 😉

Beaucoup de personnes de notre entourage nous prennent pour des « tarés » de vouloir changer de vie, quand nous essayons de leurs expliquer que nous voulons vivre en autonomie, ils nous voient comme des marginaux. Bon c’est vrai,  marre de cette vie où nous devons toujours travailler plus pour gagner plus ! Alors pourquoi ne pas vivre avec peu de besoins ? Dans ce terrain nous devons payer la taxe foncière, et le compteur d’eau uniquement, elle est pas belle la vie ? Si nous n’avions que cela à payer ? Pour ma part je me vois parfaitement vivre là-bas, mettre des poules pour les œufs, faire du jardin en permaculture pour protéger notre terre, mettre une ruche etc. Mais ça ne sera pas tout de suite car avec trois enfants qui grandissent il faut penser à leur études, et pour financer cela, il faut bien gagner un peu d’argent… Nous allons donc pour le moment profiter ce de terrain les weekend et pendant les vacances faute de mieux. Et envisager l’autonomie totale peut être dans 15/ 20 ans pourquoi pas ;).

Depuis que nous avons notre terrain, nous nous sommes renseignés sur beaucoup de choses et nous nous sommes aperçus  qu’il y avait beaucoup de personnes qui claquaient tout, car ils en avaient marre de cette vie de fou !!! Alors pourquoi pas vous ? Si vous avez sauté le pas venez nous raconter votre histoire ! Et pour ceux qui n’osent pas encore je vous reviendrai plus tard dans d’autres articles qui vous feront peut être changer d’avis, sur la vie en autonomie et les « marginaux » !

Laissez nous votre avis sur cette offre !

      Laisser un commentaire